Comment assurer la couverture contre le risque de change ?

Grace aux innovations technologiques, plusieurs commerces à l’échelle internationale sont désormais possibles, mais surtout prospères. En effet, de plus en plus de sociétés se spécialisent dans l’import-export, et l’un des risques les plus importants auxquels est exposé ce genre d’entreprise est le risque de change. Celui-ci constitue un véritable casse-tête puisque chaque opération ou transaction qu’entreprend ces sociétés engendre forcément ce genre de risque puisqu’elle implique logiquement une conversion de monnaie

Dans l’article qui va suivre nous allons parler tout d’abord du risque de change pour essayer de comprendre le concept puis par la suite trouver des solutions pour couvrir ce type de risque.

Définir ce qu’est un risque de change

Lors des opérations internationales d'une société et à l’échelle mondiale, celles-ci engendrent automatiquement des conversions de monnaies pour pouvoir payer les fournisseurs à l’étranger ou se faire payer par les clients. Lorsque vous avez affaire à des partenaires internationaux avec une monnaie plus forte que la vôtre, c’est ici que le risque de change apparait, puisqu’il y a une dévalorisation de votre monnaie et que vous devez acheter encore plus cher que vous vendez. Alors plus le gap de ces deux monnaies s’accentue, plus le risque de change devient plus grand.

Restant toujours sur le risque de change, celui-ci peut survenir sous trois différentes formes :

  • Risque de transaction ;
  • Risque de conversion ;
  • Risque lié à la conjoncture économique.

definir ce qu’est un risque de change

Pour ce qui est du risque de change lié aux variations économiques, il s’agit là de la place qu’occupera une société étrangère dans un marché local (où l’entreprise est implantée) lors d’une augmentation de taux de change. 

Cette situation va évidemment conduire à des pertes et causer le recul de l’entreprise en question par rapport à ses concurrents nationaux, puisqu’elle devra supporter un peu plus de frais à des prix qui peuvent être très élevés.

Quelles sont les différentes solutions pour se couvrir contre ce risque de change ?

Pour se protéger contre le risque de change, plusieurs solutions existent pour diminuer ce risque et éviter de subir la volatilité des taux de change et leur constante fluctuation. Pour ce faire, vous pouvez opter pour les couvertures suivantes :

  • Les contrats à terme ;
  • Les contrats avec option ;
  • Souscrire à des assurances spécialisées ;
  • Les contrats à prime zéro ;
  • Les contrats swaps devisent.

Ces alternatives ont plus ou moins le même but qui est de fixer pour une période donnée (période de transaction) un taux de change inchangeable entre les deux entités partenaires et convenir à un paiement qui respectera ce taux jusqu’à la fin des opérations engagées. 

Si l’on prenait par exemple le contrat à terme, celui-ci consiste à acheter ou à vendre à des montants préétablis avec des taux de change définis à l’avance dans les clauses du contrat. Alors peu importe la variation du taux de change pendant la période de transaction, car les montants engagés resteront les mêmes jusqu’à la fin des opérations.

En ce qui concerne le contrat à prime zéro, il faut savoir que lors de l’achat ou de vente des devises, des niveaux de taux de change à ne pas dépasser sont définis à l’avance pour que l’entreprise en question prenne ses précautions pour qu’elle puisse payer à hauteur des taux de change prédéterminés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.